20. avril 2018

GSM part à la pêche au projet nature

Dans le cadre du concours Quarry Life Award organisé par HeidelbergCement Group, la carrière GSM de Saint Maurice La Clouère, située en région Ouest Pays de Loire a reçu la visite de Monsieur Clément, député de la Vienne, des élus, ainsi que certains intervenants locaux le lundi 26 mars dernier afin de présenter et d’échanger sur le projet qui a été retenu par le jury national quelques mois auparavant. Par son engagement  depuis de nombreuses années dans la gestion de la biodiversité sur les carrières pendant et après l'extraction,  GSM  joue un rôle important dans la préservation de la faune et de la flore locales.


La Ménophe est un cours d’eau temporaire qui se jette dans la Clouère après un parcours de quelques kilomètres, transitant par la carrière de St Maurice la Clouère. L’exploitation de la carrière en a fait une rivière permanente depuis plus de 20 ans, abritant ainsi une faune aquatique dense. Celle-ci bénéficie notamment d’un aménagement spécifique constitué pour partie d’un plan d’eau avec falaise et éboulis mais également d’une zone à vocation écologique avec un lac, d’une zone humide et la reconstitution de milieux naturels avec pelouses et mares temporaires afin de préserver les espèces déterminantes vivant dans le département. Au total ce ne sont pas moins de 233 espèces animales et 262 espèces végétales vasculaires qui ont été inventoriées au sein de la carrière.

Cette rencontre a permis d’aborder principalement la démarche d’amélioration écologique locale dans laquelle s’inscrit le projet en rétablissant des zones de reproduction à l’amont du court d’eau pour les espèces, telles que le brochet, emblématique sur la Clouère. Ainsi que la création d’un radier (en lieu et place de buses effondrées) mais également d’une frayère à brochets permettant de régénérer une zone humide.

Le député a rappelé que « ce projet démontre que des espaces comme nos carrières peuvent se prêter à des usages multiples (…) Ainsi il n’y a aucune incompatibilité entre les besoins industriels et la gestion de la biodiversité. » 

De vous à nous.