Les granulats recyclés

Le bâtiment et les travaux publics ont besoin chaque année d'environ 440 millions de tonnes de granulats et de matériaux assimilés. 

Les matériaux inertes issus de la déconstruction de bâtiments, routes et ouvrages d'art représentent un volume de 247 millions de tonnes. Ils sont valorisés de trois manières : 

  • 50Mt constituent un apport de matière inerte nécessaire aux réaménagements.
  • Pour 114Mt, ils sont réemployés directement sur chantiers. Ils proviennent à 90% de travaux routiers.
  • 20Mt sont acheminés vers des plateformes de recyclage où ils sont traités : concassage, criblage, contrôle de la qualité et de la conformité aux normes. Ces granulats recyclés alimentent les chantiers routiers locaux.
  • 90Mt sont orientés vers les installations de stockage de déchets inertes

Sources UNPG 2009

La profession s'est engagée à identifier des pistes de progrès et ambitionne de réduire d'un quart le tonnage actuellement orienté vers les installations de stockage de déchets inertes, soit une valorisation possible de 20Mt supplémentaire chaque année d'ici 5 à 10 ans.

Des exemples GSM
Depuis 2005, GSM Grand Bassin Parisien assure le recyclage des déblais inertes issus des chantiers routiers et de voirie de la communauté urbaine de Lille (59) et celui des déchets solides provenant des centrales à béton régionales. Criblés et reconcassés, traités à la chaux et au ciment, ces matériaux sont ensuite réutilisés pour des fondations, des trottoirs ou des couches de forme routières, le remblaiement de tranchées, de plateformes pour bâtiment industriels et de chemins d'accès aux chantiers. 

En secteur Languedoc, une installation sur la carrière de Poussan traite 20.000 tonnes de déchets issus de chantiers de déconstruction de travaux publics. Les matériaux obtenus sont ensuite réutilisés sur des chantiers routiers.


* Livre Blanc UNPG - Carrières & Granulats à l’horizon 2030